Immobilier : Halte aux idées reçues sur le compte bancaire offshore

On associe trop souvent le terme « offshore » à une activité illégale. Cette confusion provient souvent du fait que l’on mélange fraude fiscale et optimisation fiscale.

Ces deux formes d’évasion fiscale ne sont pourtant pas la même chose. L’optimisation fiscale est une pratique légale qui consiste à profiter de failles dans le système fiscal et la législation pour bénéficier d’une imposition moins lourde. La fraude fiscale est une pratique qui réside dans le contournement illégal du système fiscal.

La société offshore est souvent le point commun entre ces deux pratiques. Elle consiste à créer une société dans un pays étranger à votre pays de résidence fiscale afin de profiter d’une imposition plus légère. Mais certains s’en servent aussi pour pratiquer des activités illégales.

Pour profiter des bénéfices d’une société offshore, il est indispensable d’ouvrir un compte bancaire offshore. Ce dernier souffre de certaines idées reçues que nous allons éclaircir.

Un compte bancaire offshore nécessite d’être riche ou trafiquant 

Plus on est riche et plus les banques nous ouvrent leurs portes. Un trafiquant a besoin d’un compte bancaire secret pour blanchir son argent. Ces deux affirmations sont vraies. Mais pour autant, cela ne signifie pas qu’il faut répondre à l’un de ces deux critères pour pouvoir ouvrir un compte bancaire offshore.

Premièrement, il faut savoir que le compte bancaire offshore est indispensable lorsque vous créez une société offshore. Sinon, vous ne pourrez pas profiter des avantages fiscaux du pays dans lequel est installée la société.

Plus précisément, ce compte doit être ouvert lors de la création de la société offshore, car dans ce cas les bénéfices qu’elle réalise n’ont pas être déclarés au fisc français. Vous pouvez également ouvrir un compte bancaire offshore à votre nom, mais sachez que les revenus perçus sur ce compte doivent obligatoirement être déclarés au fisc français, c’est-à-dire à votre pays de résidence fiscale.

Dans tous les cas, pas besoin d’être fortuné puisque l’ouverture d’un tel compte coûte souvent de quelques centaines d’euros à quelques milliers d’euros selon la banque et le pays.

L’ouverture d’un compte bancaire offshore nécessite d’avoir des relations 

Là encore, cette idée reçue est fausse. Il n’est pas nécessaire d’avoir un important réseau pour ouvrir ce genre de compte. Par contre, il faut savoir faire preuve de patience, car la banque va vérifier votre dossier avant d’accepter votre demande. Elle va vous demander de lui fournir différents documents et très souvent un entretien est exigé.

Pour simplifier les démarches, il est conseillé de passer par un prestataire spécialisé dans l’ouverture d’un compte bancaire offshore. On trouve différentes solutions sur internet. Naturellement, ce service vous voûtera plus cher, mais les démarches sont plus rapides et plus simples pour vous.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *